Kit analyse d'huile moteur ou boîte de vitesse Agrandir
  • Voir la vidéo

Kit analyse d'huile moteur ou boîte de vitesse

Ce diagnostic est une analyse d’huile faite par le laboratoire professionnel d'analyse IESPM.

Pour tout véhicule disposant d'un moteur à explosion 4 temps (voiture, moto, bateau...) sur tous les types de motorisations.

Une étiquette de retour du kit prépayée pour la France Métropolitaine est founise dans le kit. Pour tout autre pays ou les DOM TOM, l'envoi de l'analyse est à votre frais.

Plus de détails

63,00€

24_985036

-+

8 pièces disponibles

Kit analyse d'huile moteur ou boîte de vitesse

Chaque fois qu’un moteur est en marche, l’huile de lubrification recueille les particules de métal des pièces en mouvement et des polluants comme la poussière, l’eau, le carburant ou le liquide de refroidissement. Pratiquer régulièrement un diagnostic moteur permet d’analyser le comportement de la mécanique et de prévenir les pannes et les dysfonctionnements. Pour cela IESPM a conçu une offre spéciale dédiée aux besoins des particuliers

Le diagnostic moteur peut être réalisé sur tous les types de véhicules (voiture, moto, bateau, camping car, avion...), sur tous les types de motorisations (diesel, essence, biocarburants, GPL, AVGAS, kérosène...) et sur d’autres organes comme les ponts, les boîtes de vitesses, les embases...

Une étiquette de retour prépayée pour la France Métropolitaine est founise dans le kit. Pour tout autre pays ou les DOM TOM, l'envoi de l'analyse est à votre frais.

Le Kit de prélèvement

  • 1 flacon de 50 ml
  • 1 tuyau flexible et une seringue pour prélever l’huile
  • 1 fiche de renseignements à compléter
  • 1 enveloppe de réexpédition pré-imprimée avec l’adresse de notre laboratoire
  • 1 notice d’utilisation pour réaliser le prélèvement en toute simplicité

L’analyse de votre échantillon

Après réception de votre échantillon , IESPM réalise une série de tests et mesures :

  • Test de la tâche d’huile (détermine l’encrassement du moteur, l’état d’oxydation de l’huile, la dispersivité résiduelle, et la présence d’eau ou de carburant)
  • Mesure de la viscosité reliée au grade de l’huile (5W30, 15W40…). Elle permet de déterminer la présence de particules de carbone, une température de fonctionnement trop élevée, un cisaillement du lubrifiant...
  • Spectrométrie d’émission (quantifie les métaux, tels que le Fer, le Plomb, le Cuivre, présents dans l’huile en service et certains polluants (Sodium, Silicium, Potassium, Bore...)
  • Spectrométrie infra-rouge (« empreinte digitale » du lubrifiant) détermine la qualité de l’huile, son éventuelle dégradation et sa contamination par des produits étrangers
  • Quantifieur de particules met en évidence la présence de particules ferromagnétiques associées à une usure sévère
  • Dilution, quantité de carburant imbrulé dans l’huile

L’analyse et le diagnostic

Toutes les analyses IESPM sont accompagnées d’un diagnostic et d’une interprétation des résultats personnalisés par un technicien - diagnostiqueur dédié.

Le rapport d’analyse

Vous recevrez votre rapport d’analyses détaillé sous 3 à 4 jours ouvrables par e-mail.

Conseil d’expert pour un prélèvement réussi

Cette opération ne nécessite pas de connaissance mécanique particulière, mais quelques précautions sont à prendre pour une analyse révélatrice de l’état de santé de votre moteur.

  • Réalisez votre prélèvement d’huile à la suite d’un fonctionnement normal de votre véhicule, moteur arrêté.
  • L’huile est chaude, soyez donc vigilant lors de l’opération.
  • Prélevez l’huile lors d’une vidange ou directement par le puits de jauge.
  • Remplissez le flacon, puis renseignez la fiche de prélèvement, fournie dans le kit.
  • Toutes les informations que vous nous transmettez sont utilisées pour l’analyse, les tests et le contrôle qualité. Des informations incomplètes ou fausses auront une incidence sur la pertinence du diagnostic moteur.

Toutes les indications pratiques sont précisées dans la notice d’utilisation du kit de prélèvement. En cas de doute, n’hésitez pas à faire appel à votre garagiste ou à un professionnel

 

Comment interpréter un diagnostic moteur

 

comment interpréter un diagnostic moteur

Le diagnostic moteur IESPM récapitule les résultats des tests physico-chimiques réalisés dans notre laboratoire. Nos techniciens motoristes établissent un diagnostic sur le comportement du lubrifiant et de l’organe contrôlé à partir des caractéristiques du matériel  communiquées et des informations fournies sur l’échantillon d’huile.

A noter : les valeurs données à titre indicatif ne sont en aucun cas des valeurs admissibles, mais seulement des moyennes indicatives obtenues sur des moteurs en bon état de marche.

Caractéristiques de l’huile

Viscosité à 40°C

La viscosité est le contraire de la fluidité : c’est la résistance qu’oppose un liquide à son propre écoulement. Elle s’interprète par rapport à celle de l’huile neuve. La viscosité est mesurée à l’aide d’un appareil appelé viscosimètre.

Ci-dessous, quelques valeurs des viscosités les plus courantes en fonction du grade de viscosité de l’huile :

VISCOSITE A 40°C (mm2/s)
GRADE DE VISCOSITE VALEUR MINI VALEUR MAXI
0W30 50 73
5W30 55 77
5W40 70 95
5W50 85 110
10W30 65 80
10W40 78 102
15W40 87 120
20W50 87 189

Point éclair

Le point éclair est la température à laquelle le carburant doit être chauffé pour donner une quantité de vapeur formant avec l’air ambiant un mélange inflammable en présence d’une flamme. Les huiles moteur ont généralement un point éclair d’environ 205 – 220°C. Une valeur minimale jugée acceptable pour une huile moteur est de 180°C. Si une valeur  inférieure est relevée, ceci indique en général une dilution de l’huile par le carburant.

Additifs du lubrifiant

La proportion des additifs dans l’huile neuve varie selon la qualité du lubrifiant, la chimie utilisée et selon les différents fabricants d’huile. On distingue deux principales familles d’additifs :

  • Les additifs à base de zinc et de phosphore qui sont des additifs anti-usure ou extrême pression
  • Les additifs à base de calcium et de magnésium sont des additifs dispersants - détergents

L’additivation du lubrifiant est mesurée en dosant chacun de ces éléments chimiques en utilisant la spectrométrie d’émission.

Attention : quantité d’additif ne signifie pas performance !

Paramètres de combustion

Indice de contamination

Ce résultat correspond au pourcentage de matières charbonneuses issues du processus de combustion et récupérées par le lubrifiant. Ces résidus, principalement sous forme de carbone, rendent ainsi l’huile plus épaisse et plus sombre. Il traduit donc un encrassement de la charge d’huile. Généralement, cet indice est inférieur à 0,5 % pour un moteur essence et inférieur à 2 % pour un moteur diesel et renseigne sur la qualité de la combustion.

Cette concentration est obtenue notamment par les techniques suivantes :

  • La spectrométrie infra-rouge
  • L'essai à la tâche

Dilution

La dilution quantifie la proportion de carburant imbrulé récupéré par le lubrifiant. La valeur habituelle limite pour un moteur essence est de 5 % et de 1,5 % pour un diesel. Cette mesure effectuée par la spectrométrie infra-rouge, est corrélée avec les valeurs de viscosité et du point éclair.

Pollution

Qualité de l’admission d’air

La qualité du circuit d’admission d’air (notamment la filtration) se juge à travers les polluants récupérés dans le processus de combustion et donc dans le lubrifiant. Ces polluants sont détectés par les éléments chimiques qui les composent comme le silicium ou le calcium en utilisant la spectrométrie d’émission. La présence de ces poussières atmosphériques, signale très souvent une défaillance sur le circuit d’admission d’air (Durites percés ou débranchés, filtre colmaté ou détérioré…). Attention toutefois, certains éléments chimiques peuvent avoir plusieurs origines possibles. Ainsi le silicium peut également provenir d’une pâte à joint à base de silicone, mais aussi d’alliage de fonte. Il est aussi présent sous forme d’additif anti mousse.

Étanchéité du circuit de refroidissement

Le sodium et le potassium entrent dans la composition de la très grande majorité des liquides de refroidissement. Leur présence dans l’huile signale donc un problème d’étanchéité entre le circuit d’huile et le circuit de refroidissement. Ces éléments chimiques sont détectés en utilisant la spectrométrie d’émission.

Usure Haut et Bas moteur

Chemises, pistons, distribution, segmentation, turbo

Ces pièces sont les principales pièces d’usures de la partie haute du moteur à base d’aluminium, de fer et de chrome. Une usure avancée de l’ensemble segment / piston / chemise se caractérise par une perte de compression ainsi qu’une perte de puissance moteur. Le suivi moteur par l’analyse d’huile va donc permettre de déceler d’éventuelles anomalies de fonctionnement avant l’apparition de signes alarmants ou venir confirmer un quelconque problème mécanique : usure, pollution ou dégradation fluide.

Bagues, coussinets, vilebrequin : ces principales pièces d’usures du bas moteur sont majoritairement constituées d’alliages d’aluminium / étain ou de cuivre / plomb . Une concentration anormale de ces métaux dans l’huile indique donc une usure ou anomalie de fonctionnement au niveau du bas moteur. Une dégradation importante de ces éléments peut, à l’extrême, se caractériser par des bruits de claquements lors du fonctionnement moteur.

Constitution des différentes pièces d’usures

La composition des pièces d’usures peuvent varier selon les constructeurs et la technologie des moteurs.

Synthèse des différents pièces d’usures ainsi que leurs compositions et emplacement sur un moteur :

Comment interpréter un diagnostic moteur

PIECES D’USURE
COMPOSITION
Arbres à cannes Fer, chrome
Chemise Aluminium, fer
Segment Chrome, molybdène
Piston Aluminium, fer
Paliers de vilebrequin Cuivre, plomb, étain, aluminium

 

A partir des nombreux résultats d’analyses contenus dans la base de données IESPM, nous avons pu établir des valeurs indicatives des principales pièces d’usures. Attention, il ne s’agit que de valeurs indicatives. Un diagnostic s’établit sur la base de l’ensemble des résultats ainsi que les informations communiquées sur l’état global.

ELEMENTS VALEURS FREQUEMMENT RENCONTREES*
Aluminium 15 ppm
Fer 70 ppm
Chrome 5 ppm
Etain 5 ppm
Cuivre 15 ppm
Plomb 15 ppm


* Ces valeurs sont des moyennes. Elles sont déterminées par lexploitation de la base de données IESPM. Les résultats sont à interpréter en fonction du temps de service de l’huile, de la marque et du type du moteur, du matériel sur lequel il est monté, et du type dutilisation.

Diagnostic et interprétation des résultats

Nos techniciens motoristes établissent le commentaire suite à la combinaison de l’ensemble des paramètres mesurés avec les informations fournis sur la fiche de renseignements. La qualité de notre diagnostic en dépend. A titre d’exemple, une consommation d’huile excessive ou d’importants appoints d’huile non signalés peuvent dissimuler des dysfonctionnements moteur s’ils ne nous ont pas été communiqués.


Référence 24_985036
EAN 13 3863349850364
Poids 0.200kg
Réf fabricant 985036
Entrepôt 4201

14/09/2017

Donne tous les détails sur l'état de santé du moteur, parfait !